7/8 Débat : le nouveau bac est-il révolutionnaire ?

Quatre examens nationaux, un grand oral et du contrôle continue. C’est ainsi que le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, entend moderniser cette vieille institution qu’est notre baccalauréat. Dès la rentrée 2019, le gouvernement entend progressivement installer un bac à la carte dans les lycées généralistes et technologiques. Les lycéens pourront choisir trois puis deux spécialités en plus d’un tronc commun composé de sept disciplines. Ils devront bénéficier tout au long de ces deux dernières années de soutiens pédagogiques et d’aide à l’orientation. Ce premier bac réformé doit être inauguré par les élèves actuellement en classe de 3ème, soit en 2021.

Mais est-ce que la fin des séries L, S et ES, est une bonne chose ?

Ce nouveau bac améliorera-t-il l’actuel ou va-t-il créer une nouvelle usine à gaz ?

Invitées :

Béatrice Piron, députée LREM des Yvelines

– et Delphine Romagny, co-secrétaire au SNES-FSU des Yvelines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU