7/8 Société. “Octobre Rose” : comment poursuivre le dépistage ?

Un mois qui revêt cette année une dimension inédite. Avec l’épidémie de Covid-19, les examens de suivi ont pris du retard, des chirurgies annulées. Selon une étude publiée par les chercheurs de Gustave-Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, les retards de prise en charge causeront à cinq ans une surmortalité de 2%. Dans ce numéro, nous nous intéresserons donc à comment poursuivre le dépistage et la politique de santé en temps de crise sanitaire.

Invitées :
– le docteur Aline Combes, Gynécologue obstétricien au centre hospitalier de Versailles
– le docteur Agnès Bernoux, médecin coordinateur pour l’Essonne du centre régional de coordination des dépistages des cancers d’Île-de-France
Et en plateau
– Nouriatou So, l’une des fondatrices de l’association « Femmes Unies » aux Mureaux. Association qui travaille notamment sur la prévention santé des femmes.


Un mois qui revêt cette année une dimension inédite. Avec l’épidémie de Covid-19, les examens de suivi ont pris du retard, des chirurgies annulées. Selon une étude publiée par les chercheurs de Gustave-Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, les retards de prise en charge causeront à cinq ans une surmortalité de 2%. Dans ce numéro, nous nous intéresserons donc à comment poursuivre le dépistage et la politique de santé en temps de crise sanitaire.

Invitées :
– le docteur Aline Combes, Gynécologue obstétricien au centre hospitalier de Versailles
– le docteur Agnès Bernoux, médecin coordinateur pour l’Essonne du centre régional de coordination des dépistages des cancers d’Île-de-France
Et en plateau
– Nouriatou So, l’une des fondatrices de l’association « Femmes Unies » aux Mureaux. Association qui travaille notamment sur la prévention santé des femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU