L’yvelinoise accusée d’infanticide aurait déjà tué un autre de ses enfants


Le procureur de Versailles s’est exprimé, ce vendredi 6 décembre, dans les locaux du palais de justice, sur l’affaire du bébé retrouvé asphyxié dans un sac plastique à la Queue-lez-Yvelines.
Le 29 novembre à l’hôpital André Mignot du Chesnay se présente une femme souffrant d’une forte hémorragie, elle ne précise pas avoir accouché. Les médecins avertissent les enquêteurs de la sûreté départementale des Yvelines qui feront la macabre découverte quelques heures plus tard à son domicile.
L’autopsie réalisée mercredi a révélé que cette petite fille était née viable. Elle a été asphyxiée après sa naissance.
La mère, âgée de 44 ans, est soupçonnée d’avoir tué sa petite fille, mais aussi un premier enfant en 2005 dans les mêmes circonstances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU