mars-luniversite-de-versailles-saint-quentin-participe-aux-recherches

Mars : l’université de Versailles Saint-Quentin participe aux recherches

L’annonce de la NASA est tombée lundi : il y a de l’eau liquide salée à la surface de Mars. Même si la mission est bien Américaine, une dizaine d’ingénieurs français du LATMOS (Laboratoire Atmosphère, Milieux, Observations Spatiales) sont impliqués.

SAM : l’instrument qui a découvert la présence du sel

Ces chercheurs du LATMOS sont à l’origine d’un des sous-instruments de SAM (Sample Analysis at Mars) : le seul instrument de Curiosity qui permet la détection du sel présent sur Mars. Cyril Szopa, responsable SAM au LATMOS, nous en dit plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU