PAF – Patrice Carmouze and Friends – Spéciale confinée, 30 avril 2020

Participants
Lionel Massetat, Directeur du théâtre de St Quentin en Yvelines
Rost, écrivain, rappeur , Président de Banlieues actives
Christophe Mory écrivain
Stéphane Manson, UVSQ
Jean Charles Lajouanie, éditeur
Florence Mercadé, avocat
1ère partie : Le Vrai faux déconfinement

Comme l’écrit Laurent Joffrin dans Libé : “le déconfinement a toutes les allures d’un confinement qui ne dit pas son nom”. Mais pouvait-il en être autrement ?
Est-ce qu’il y aurait une vision optimiste (Macron) et une vision pessimiste (E. Philippe) ? Le Premier ministre a déclaré l’autre jour : on va essayer de sauver ce qui peut être sauvé. Tandis que le Président de la République parle de “réinventer” et de “se réinventer”.
On parle de tensions entre le Président et le Premier ministre. Est-ce qu’après la crise puisque “le jour d’après ne sera plus comme le jour d’avant” comme le dit E. Macron. Il faut changer de P.M. ? Il n’y a pas de règle : Sarkozy a gardé Fillon, Hollande a eu trois premiers ministres, l’un a été battu , l’autre n’a pas pu se représenter.
Des députés ont protesté contre le timing de cette déclaration du Premier ministre et le peu de temps qu’ils avaient pour y répondre et se prononcer …
Est-ce que dans une période comme celle-ci, le débat parlementaire n’est pas secondaire ?

2ème partie : la France masquée

Qu’est-ce que le virus va changer durablement dans nos comportements ?
Va-t-il falloir apprendre la distanciation ? Dans le travail ? Dans les loisirs ? Dans la culture ?
D’ores et déjà des sites proposent des lectures, notamment d’acteurs (extrait d’un poème par F. Huster avec son masque)
Les problèmes d’une grande scène comme celle de St Quentin
La question des banlieues…
Les risques et les chances de l’après confinement


Participants
Lionel Massetat, Directeur du théâtre de St Quentin en Yvelines
Rost, écrivain, rappeur , Président de Banlieues actives
Christophe Mory écrivain
Stéphane Manson, UVSQ
Jean Charles Lajouanie, éditeur
Florence Mercadé, avocat
1ère partie : Le Vrai faux déconfinement

Comme l’écrit Laurent Joffrin dans Libé : “le déconfinement a toutes les allures d’un confinement qui ne dit pas son nom”. Mais pouvait-il en être autrement ?
Est-ce qu’il y aurait une vision optimiste (Macron) et une vision pessimiste (E. Philippe) ? Le Premier ministre a déclaré l’autre jour : on va essayer de sauver ce qui peut être sauvé. Tandis que le Président de la République parle de “réinventer” et de “se réinventer”.
On parle de tensions entre le Président et le Premier ministre. Est-ce qu’après la crise puisque “le jour d’après ne sera plus comme le jour d’avant” comme le dit E. Macron. Il faut changer de P.M. ? Il n’y a pas de règle : Sarkozy a gardé Fillon, Hollande a eu trois premiers ministres, l’un a été battu , l’autre n’a pas pu se représenter.
Des députés ont protesté contre le timing de cette déclaration du Premier ministre et le peu de temps qu’ils avaient pour y répondre et se prononcer …
Est-ce que dans une période comme celle-ci, le débat parlementaire n’est pas secondaire ?

2ème partie : la France masquée

Qu’est-ce que le virus va changer durablement dans nos comportements ?
Va-t-il falloir apprendre la distanciation ? Dans le travail ? Dans les loisirs ? Dans la culture ?
D’ores et déjà des sites proposent des lectures, notamment d’acteurs (extrait d’un poème par F. Huster avec son masque)
Les problèmes d’une grande scène comme celle de St Quentin
La question des banlieues…
Les risques et les chances de l’après confinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU