Yvelines | Conflans-Sainte-Honorine, une semaine après

Une semaine après l’assassinat de Samuel Paty, ce professeur d’histoire géographie décapité par un terroriste, car il enseignait la liberté d’expression à ses élèves, l’émotion est toujours présente. Le parvis du collège Le Bois d’Aulne est désormais presque entièrement recouvert de fleurs, bougies, dessins et hommages en tout genre. Parmi les nombreuses personnes venues se recueillir, une enseignante.


Une semaine après l’assassinat de Samuel Paty, ce professeur d’histoire géographie décapité par un terroriste, car il enseignait la liberté d’expression à ses élèves, l’émotion est toujours présente. Le parvis du collège Le Bois d’Aulne est désormais presque entièrement recouvert de fleurs, bougies, dessins et hommages en tout genre. Parmi les nombreuses personnes venues se recueillir, une enseignante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU