Yvelines | Les pompes funèbres ont dû s’adapter à la crise sanitaire

La semaine dernière, la France a passé le cap symbolique des 100 000 morts du Covid. Les pompes funèbres ont dû faire face, depuis un an, à de nombreuses adaptations. Mise en bière sur le lieu de décès, impossibilité de faire des soins de conservation, enterrement sans famille… À Magny-les-Hameaux, les pompes funèbres et Marbrerie Vandycke reviennent sur ces événements traumatisants. Astrid Bergere et Joe Saccal


La semaine dernière, la France a passé le cap symbolique des 100 000 morts du Covid. Les pompes funèbres ont dû faire face, depuis un an, à de nombreuses adaptations. Mise en bière sur le lieu de décès, impossibilité de faire des soins de conservation, enterrement sans famille… À Magny-les-Hameaux, les pompes funèbres et Marbrerie Vandycke reviennent sur ces événements traumatisants. Astrid Bergere et Joe Saccal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU